top of page

Les 5 obstacles les plus courants en matière d’activité physique

Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi une personne ne passe pas à l’action, Par contre, il faut savoir qu'il n'y aura jamais plus de temps dans une journée, vous n'aurez jamais moins de responsabilités, la fatigue se fera toujours sentir. Bref, il y aura toujours des excuses.


Voici donc des pistes de solution pour vous aider à surmonter ces excuses et enfin passer à l’action.



1. MANQUE DE TEMPS

Nous menons tous une vie mouvementée, entre le travail, les enfants, les obligations et les responsabilités. Comme il n'y aura jamais plus de temps dans une journée, il faut trouver apprendre à prendre le temps.

  • Prévoyez l’activité dans votre calendrier et considérez-la comme un « essentiel », tel un rendez-vous médical ou une réunion de travail.

  • Fractionnez vos période actives, faites en plus souvent moins longtemps!

  • Observez vos habitudes. Ciblez les périodes où vous « perdez votre temps » à regarder la télévision, à faire défiler vos réseaux sociaux, et voyez s'il est possible de les remplacer par une activité physique. Même quinze petites minutes peuvent faire la différence! Vous n'êtes pas obliger de bloquer une heure dans votre horaire pour que ça compte!

  • Rendez le mouvement utile à votre horaire chargé. Par exemple, emmenez vos enfants à l’école en marchant, allez au travail en vélo et faites vos courses à pied. Vous n'êtes pas obligé de tout mettre sur pause, vous pouvez rendre l'utile à l'agréable!

2. MANQUE D’ÉNERGIE

À la fin d’une dure journée, tout le monde a envie de décompresser sur le canapé. Mais est-ce que vos batteries seront vraiment rechargées après une soirée sédentaire ? Pas vraiment. Pensez à essayer les astuces suivantes la prochaine fois :

  • Soyez flexible dans le type d’entraînement que vous faites. Vous n'êtes pas toujours obligé de vous entraîner à très haute intensité. Lorsque vos batteries sont à plat, réduisez l'intensité ou la durée de votre entraînement. Vous pouvez même changer le type d’activité prévue en la troquant par des exercices de mobilité, d'étirement ou une simple marche !

  • Prévoyez des séances d'activité physique à un moment de la journée où vous êtes susceptible d’avoir plus d’énergie. L’énergie fluctue d’une personne à l'autre et d'un moment de la journée à l'autre. Observez le moment de la journée où vous avez le plus d’énergie et planifiez vos activités physiques à ce moment-là.

  • Ne vous donnez pas toujours l'option de ne pas bouger. « J'y vais ou j'y vais pas... » Si vous avez prévu une activité physique et que vous n’en avez pas envie, faites-la quand même. Il est fort probable que vous vous sentiez mieux par la suite !

  • Prenez le temps de noter comment vous vous sentez après une séance d'activité physique. Ainsi, la prochaine fois que vous manquerez d'énergie, vous saurez que bouger vous en apporte davantage !



3. MANQUE DE MOTIVATION

Il peut être difficile de changer des habitudes. On sait qu’on devrait le faire mais ça ne nous tente pas. Voici quelques stratégies pour trouver et garder votre motivation :

  • Planifiez une activité sportive avec un partenaire. Non seulement cette stratégie vous engage avec votre ami(e) afin de vous assurer de réaliser réellement votre activité physique, mais elle rend ce moment sociale et plus agréable ! Même que parfois, la motivation de l’autre vous aidera à vous motiver vous-même !

  • Choisissez quelque chose que vous aimez faire. Ne vous obligez pas à aller à la salle de sport si vous n'aimez pas ça. Jouez au badminton ou allez faire une randonnée si cela semble plus agréable pour vous !

  • Agrémentez le mouvement par des choses que vous aimez ! Si vous aimez la musique, entraînez-vous avec de la musique. Si vous aimez la mode, achetez-vous un kit qui vous plaît pour bouger. Si vous aimez être dehors, allez bouger à l'extérieur !

  • Changez votre routine. Lorsque vous faites le même sport ou la même routine d'entraînement depuis un moment, vient un moment où la personne s'ennuie et perd la motivation. Essayez quelque chose de nouveau, un nouvel entraînement, un nouveau sport, un nouvel environnement peut vous aider à rallumer la flamme !

  • Inscrivez-vous à des cours de groupe ou à une équipe sportive ! Comme vous serez engagé envers d’autres personnes, vous vous motiverez à être présent. La motivation des autres deviendra donc contagieuse et vous prendrez plaisir vous aussi !


4. MANQUE DE CONFIANCE

Vous ne bougez peut-être pas par peur de ne pas être bon(ne), ou par peur de vous faire rire de vous. Vous pensez peut-être même que vous ne correspondez pas au profil athlétique. Il est temps de mettre de côté ces croyances et d’adopter un nouvel état d’esprit :

  • N’oubliez pas qu’être actif ne signifie pas nécessairement lever des haltères ou courir un marathon. Derrière chaque athlète se cache un humain qui a commencé, comme vous !

  • Trouvez des activité physique à votre niveau. Sur le marché de l'entrainement et des ligues sportives, du choix il y en a! Trouvez des cours ou des ligues qui sont adapté a votre niveau.

  • Si l’idée de bouger vous intimide, commencez par bouger à la maison, à l'abri des regards, afin de prendre confiance en vous et de connaître vos capacités.

  • Prenez des séances en privé, afin qu’on vous montre et qu’on vous apprenne comment bien bouger !

  • Gardez à l’esprit que chaque petit geste compte. En sortant bouger, vous avez une longueur d’avance sur tous ceux qui restent assis sur leur canapé.

  • Imaginez combien ce sera gratifiant de dire : « J’avais peur d’essayer, et regardez-moi maintenant. »


5. BLESSURES

Ne pas bouger par peur de se blesser ou parce qu’on est blessé n’est pas un bon réflexe. D’abord, il faut savoir que la sédentarité blesse autant, sinon plus, l’humain.

  • Faites du sport ou des exercices à votre niveau.

  • Diminuez l’intensité de vos périodes actives.

  • Bougez les autres parties de votre corps qui sont sans douleur.

  • Commencez par des exercices de mobilisation, d’étirement et à faible impact.

  • Changez vos habitudes sportives. Faites des séances qui vont travailler vos faiblesses sans toutefois vous causer de douleur.

  • Faites-en plus souvent, moins longtemps, afin de laisser le temps à votre corps de récupérer.

Anticiper et reconnaitre ces obstacles et les excuse qu'on se donne permet de trouver des solutions et d'enfin passer à l'action. Rappelez-vous que: «Chaque grand changement débute par un obstacle qui semble, au premier regard, insurmontable. Seul les personnes qui osent affronter ce gros obstacle savent que c'est bien souvent qu'une question de perception.»


Alexanne Bolduc, B.Sc., Kinésiologue

Suivez-moi sur Facebook : Kinfo

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

留言


Post: Blog2_Post
bottom of page