• Alexanne Bolduc

MYTHE OU RÉALITÉ - Il est possible d'être flexible, mais pas mobile.


Réalité


Les deux termes, mobilité et flexibilité, sont très souvent utilisés de manière interchangeable. Par contre, en réalité, l’un n’est pas synonyme de l’autre.


La flexibilité c’est la capacité aux fibres musculaires à s’allonger de façon passive. C’est la capacité qu’à une personne à maintenir des positions statiques à l’aide d’une force externe comme un thérapeute, un autre membre ou un objet. La mobilité, elle, s’adresse au mouvement de l’articulation de façon active. C’est la capacité qu’à une personne à bouger ses articulations par ses propres contractions musculaires. On pourrait dire que la mobilité c’est de la flexibilité avec de la force. En effet, la mobilité articulaire dépend de plusieurs paramètres : les muscles, les ligaments, les tendons, le profil anthropométrique, le système nerveux, etc. Ainsi, bien qu’on soit flexible, si nous ne sommes pas en mesure de produire de la force aux extrémités du mouvement, nous ne sommes pas nécessairement mobiles! Voici un exemple concret pour vous aider à bien comprendre la nuance entre les 2 concepts.

La flexibilité est un outil pour augmenter sa mobilité, mais ne peut pas être son synonyme puisque derrière la mobilité il y a beaucoup plus de facteurs qui l’influencent. Pour être mobiles, nous avons besoin d’une harmonie entre tous les muscles, ligaments, tendons qui entourent l’articulation. Il faut être en mesure de produire de la force dans l’ensemble du mouvement puisque, en mobilité ce sont nos contractions musculaires qui font bouger l’articulation. On pourrait donc dire que la plus grande différence entre flexibilité et mobilité, c’est le caractère volontaire ou actif de la mobilité.


Par contre, à sens inverse, il n’est pas possible d’être mobile si nous ne sommes pas flexibles. Comme mentionné plus haut, la flexibilité fait partie des nombreuses composantes de la mobilité. Ainsi, la flexibilité est nécessaire à la mobilité. Comme la flexibilité joue un rôle important sur la capacité des muscles à s’étirer, si nous avons des muscles trop courts, trop restrictifs pour bouger, notre mobilité s’en verra fortement atteinte!


Alexanne Bolduc, B.Sc., Kinésiologue

Suivez-moi sur Facebook : Kinfo

21 vues0 commentaire