• Alexanne Bolduc

MYTHE OU RÉALITÉ - Trop s’entrainer c’est possible


Réalité Cette glorification du travail sans relâche, ce «plus» qu’on recherche sans cesse pour pouvoir obtenir de meilleures performances : plus de volume, plus d’intensité, plus longtemps, n’est pas sans danger. En effet, dans cette équation il manque un élément indispensable : la récupération. Le corps a besoin de temps pour se reposer et récupérer après un entraînement vigoureux. Ainsi, enchainer les entrainements vigoureux sans prévoir de temps de repos peut vous mettre à risque de surentrainement. Le surentrainement arrive lorsque le corps n’arrive plus à récupérer du stress auquel il est confronté, vous en demandez trop à votre corps, sans lui permettre de récupérer correctement. En plus d’être nocif pour votre corps, il sera à l’origine de la diminution de vos performances et à l’augmentation du risque de blessure. Ainsi, vous comprendrez que la récupération est une partie intégrante de l’entraînement et elle ne devrait être, en aucun cas, négligée pour augmenter vos performance. Bien que ce soit les athlètes d’élite qui sont plus à risque en raison de leur haut volume d’entraînement, sachez que personne n'est à l’abri du surentraînement. Peu importe l’âge, le niveau d’entraînement ou la forme physique. C’est pourquoi il faut être vigilant et être à l’écoute de votre corps. Ainsi, si vous vous apercevez que vos performance diminues, que vous accumulez les petits bobos et que vous êtes d’humeur irritable, arrêtez-vous et laisser votre corps récupérer !

Alexanne Bolduc, B.Sc., Kinésiologue

Suivez-moi sur Facebook : Kinfo


Références: https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-428/Fatigue-et-reduction-de-la-performance-motrice-chez-le-sportif-syndrome-de-surentrainement

4 vues0 commentaire
 
  • Facebook

©2020 par Kinfo. Créé avec Wix.com