• Alexanne Bolduc

Comment bien choisir son entrainement virtuel

Mis à jour : janv. 23

Avec la fermeture des centres d’entrainement dû au COVID-19, plusieurs se tournent vers les entrainements virtuels de groupe pour maintenir la forme! Le nombre de vidéos d’entrainement augmente à vue d’œil, et plus vous en regardez, plus vos réseaux sociaux vous en proposent! Voici 5 conseils à considérer lorsque vous allez choisir votre cours virtuel.


#1 Informez-vous sur qui donne le cours virtuel


Je vous conseille de regarder qui est la personne qui donne le cours virtuel et sa qualification. Est-ce que c’est un influenceur, un entraineur, un amateur/amatrice des entrainements, un coach de vie, un kinésiologue, etc.? Bien que certains de ces programmes soient conçus par des kinésiologues, malheureusement, la plupart des entrainements virtuels sont animés par des intervenants qui n’ont pas de formation en science de l’activité physique. Pour avoir vu plusieurs vidéos d’entrainement, je peux vous dire qu’il y a une différence. En effet, en général, lorsque c’est un professionnel de la santé qui donne le cours virtuel, les mouvements sont mieux démontrés et, en général, plus de détails et de conseils sont donnés pour bien réussir l’exercice. Bien que cette recommandation soit bonne pour tous, je veux mettre une attention particulière à ceux et celles qui débutent et qui ne sont pas habitués d’effectuer des mouvements d’entrainement. Cette bonne démonstration et ces conseils additionnels, donnés par une personne qualifiée, font toute la différence pour la bonne réussite des exercices, l’efficacité des exercices et peuvent vous éviter bien des soucis!



#2 Choisissez le bon niveau d’entrainement


Il est important de choisir le bon niveau d’entrainement (débutant, intermédiaire, avancé, expert), afin d’éviter des blessures. Vaut mieux prendre un niveau d’entrainement plus faible et ne pas se blesser que se classer dans un niveau plus élevé et nous blesser, surtout qu'il n'y a personne pour vous superviser! Afin de pouvoir vous orienté dans cette perspective, je vous suggère de suivre un cours dans un niveau inférieur que ce que vous pensez réellement être. Effectuez un premier cours complet et regardez comment votre corps réagi PENDANT et 24 heures APRÈS. Si pendant et après l’entrainement vous ne ressentez aucune douleur et aucune courbature, vous pouvez passer au niveau supérieur. Si pendant le cours vous ne ressentez aucune douleur et que le lendemain vous avez de légères courbatures qui tendent à diminuer dans les 24/48 heures post entrainement, vous avez choisi le bon niveau, continuez dans ce niveau pour les entrainements suivants. Si vous ressentez de la douleur pendant et/ou après l’entrainement et que vous êtes courbaturé plus de 48 heures après l’entrainement, descendez le niveau lors de votre prochain cours.

Si vous choisissez d’essayer une nouvelle formule d’entrainement, même si vous êtes une personne habituée de bouger et et même si vous êtes une personne entraînée, ne commencez pas avec un niveau trop avancé, car votre corps n’est probablement pas habitué de répondre à ce type d’effort.


#3 Allez y a votre rythme


L’important c’est avant tout de BIEN effectuer le mouvement demandé. Après, c’est à vous d’ajuster l’intensité que vous y mettez afin de respecter vos limites et votre amplitude. Par exemple : vous suivez un cours de yoga et vous voyez que celle qui donne le cours à une très grande amplitude de mouvement, mais vous, vous sentez déjà l’effort ou l’étirement bien avant d’atteindre l’amplitude que l’entraineur a, pas besoin d’aller plus loin, le travail se fait! Si vous poussez pour atteindre la même amplitude que l’entraineur, sans respecter vos propres limites, vous vous exposez aux blessures. Idem avec les entrainements musculaires: si l’entraineur vous demande de faire 20 répétitions, mais qu’après 10 vous êtes déjà à votre maximum, arrêtez à 10! Si vous décidez de continuer malgré tout, votre qualité de mouvement risque de diminuer et vous vous exposez encore une fois à des blessures. Si vous sentez que votre corps travaille moins bien qu’en début de séance, car il est fatigué, vaut mieux diminuer l’intensité afin de s’assurer bien faire les exercices tout au long de votre entrainement! Attention, par là je ne veux pas dire que la fatigue due à l’entrainement c’est mauvais. C’est bien d’accumuler une fatigue, un essoufflement, une sensation de chaleur musculaire à l’effort, mais pas au détriment de la qualité du mouvement! En somme, respectez les signaux que le corps vous envoie pendant l’entrainement, ils sont là pour une raison.



#4 Assurez-vous d’avoir du plaisir


Avoir pris la décision de suivre des cours d’entrainement virtuel est un bon moyen de vous faire bouger pendant votre confinement dû au COVID-19! Afin de garder la motivation et de répété cette belle habitude, assurez-vous de choisir des cours que vous aimez et profitez-en pour découvrir de nouveaux styles d’entrainements, vous pourriez être surpris d’aimer la nouveauté! Afin de préserver votre plaisir à faire ces entrainements virtuels, je vous recommande également de porter attention à l'intensité de votre entrainement. En effet, si votre entrainement est trop facile vous risque de vous ennuyer et arrêter. À l'inverse, s'il est trop difficile, vous risquez de vous désister et de vous blesser ce qui vous mènera également à l'abandon de votre pratique.



#5 À vous qui avez une condition physique particulière, faites attention!


Souvent, l’âge, la condition physique initiale, la condition médicale et l’expérience du participant ou de la participante ne sont pas pris en considération dans les vidéos virtuelles d’entrainement. En effet, ces cours virtuels sont généralement conçus pour «Monsieur et Madame tout le monde» qui ont une bonne condition physique générale. Ainsi, j’invite toutes personnes qui ont une condition particulière (diabète, problèmes cardiaques, problème pulmonaire, ostéoporose, arthrite, arthrose, femme enceinte, etc.) à communiquer avec un professionnel de la santé pour qu’il puisse vous orienter et vous éclairer dans votre choix d’entrainement relié à votre condition personnelle.

En ce qui concerne les blessures (foulure, entorse, capsulite, tendinite…), je vous conseille également de vous informer à un professionnel pour qu’il puisse vous guider dans votre mise en forme, afin de ne pas empirer votre condition/blessure. Je vous encourage même à profiter de ce temps de confinement pour vous aider à vous rétablir de votre blessure par des exercices appropriés. Un professionnel de la santé pourra vous donner des exercices spécifiques à votre condition.

Le kinésiologue est justement le professionnel tout indiqué pour ça. Oui oui, le kinésiologue est un professionnel de la santé qui a des études universitaires. Il utilise le mouvement et l’activité physique à des fins de prévention, de performance, mais aussi de réadaptation!

Finalement, n’oubliez pas de bien vous hydrater, ayez du plaisir et bougez! Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à communiquer avec moi à l’adresse alex_anne03@hotmail.com.


-Alexanne Bolduc, B.Sc., Kinésiologue

Suivez-moi sur Facebook : Kinfo

210 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout