• Alexanne Bolduc

Et si on s’entrainait pour autre chose que l’image?



Nombreux sont les gens qui commencent ou continuent l’entrainement dans le seul et unique but d’affiner leur silhouette. Dans notre société, être insatisfait de son corps, souhaiter maigrir ou contrôler son poids constitue une norme. L’entrainement devient donc un moyen de premier plan ayant pour le seul et unique but d'atteindre le modèle de beauté et santé véhiculé dans les réseaux sociaux; le corps mince, ferme et, chez les femmes, courbé. L’objectif de votre entrainement ne constitue donc pas d’avoir un corps en santé, mais bien un corps soumis et normé.


Dans la société d’aujourd’hui, il est facile d’être ébloui par les photos et les «selfies» postés sur les réseaux sociaux. Ces photos qui, dans la plupart des cas, sont retouchées et transformées. Ces photos parfaites, où les gens qui correspondent à ce modèle santé semblent si heureux et accomplis, laissent croire que si vous ressemblez à ce modèle irréel, il sera possible pour vous aussi de vivre une vie aussi saine, heureuse et accomplie. Résultat, vous vous fixez des objectifs irréels que seul un logiciel informatique peut atteindre. Ce genre d'objectif peut mener à adopter des comportements excessifs, compulsifs et malsains. Éventuellement, vous constaterez que l'adoption de ces comportements excessifs ne vous permet pas de mouler votre corps à ce modèle, irréel, et vous abandonnerez vos démarches. Comme quoi une pratique saine, comme l'activité physique, peut devenir malsaine lorsque les objectifs ne sont pas les bons.


Il est important de savoir aussi que ce type de silhouette ne rime pas toujours avec santé. En effet, des chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université Laval ont détruit l’association entre: «mince» et «en santé physiologique». En effet, ils ont montré que même si une personne est mince et n’a pas de surplus de poids, si elle a un niveau de graisse viscérale élevée (la graisse qui entoure les organes, difficile à distinguer à l’œil nu), le risque de développer des maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2 est élevé. De plus, les personnes minces n’ont pas nécessairement des comportements sains et une bonne santé mentale. Oui oui, elles peuvent être malheureuses même si elles se collent à cette image idolâtrée! Pourquoi? Parce que, dans les faits, la santé c’est beaucoup plus qu’une image, la santé c’est un état. Un état de bien-être physique, physiologique et psychologique. Ainsi, comprenez bien que minceur n'égale pas bonheur et que la santé mentale, ça compte!


Personnellement, je rêve qu’un jour l’exercice soit utilisé pour atteindre, comme principal but, cet état de bien-être et que l’amélioration de l’image n’en soit qu’un bienfait secondaire et complémentaire. C’est vrai, pensez-y, n’a-t-il rien de plus beau qu’une personne pleine de vitalité, de voir une personne s’accomplir avec plein d’énergie, positive et sans limite? N’est-ce pas réellement ça que nous devions tenter d’accomplir?


J’espère que je vous aie amené à réfléchir ce que c’est réellement être en santé et que la prochaine fois que vous vous entrainerez vous aurez en tête de changer autre chose que votre image. Vous verrez, vous retirerez beaucoup plus de plaisir à vous entrainer! Entrainez-vous pour avoir l’énergie de bouger avec vos enfants ou petits-enfants, sans limitation; bougez pour avoir une humeur beaucoup plus positive; bougez pour avoir un meilleur sommeil; bougez pour avoir moins de douleurs, etc. Prenez le temps de remarquer tous ces bienfaits que l’entrainement a sur vous-même. Notez-les! Dormez-vous mieux? Avez-vous plus d'énergie? Vous sentez-vous fiers et accomplis? Ces gains-là, appréciez-les et entrainez-vous pour vous sentir de cette façon-là encore et encore, car mon dieu que ça fait du bien! Après tout, la santé, ça ne se voit pas à travers un écran, la santé, ça se ressent, ça se vit!


Alexanne Bolduc, B.Sc., Kinésiologue

Suivez-moi sur Facebook : Kinfo


Références:

https://www.erudit.org/fr/revues/ref/2001-v7-n1-ref1763/026340ar/

https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/18911

https://equilibre.ca/dois-je-perdre-du-poids-pour-ameliorer-ma-sante/

https://www.exemplaire.com.ulaval.ca/actualites/minceur-nest-pas-synonyme-de-sante/?fbclid=IwAR1ZYzITpBJpxlGLl5Ed_C24qp1LVC6SVEfI7WaWmCj42TPDjjkzRFnGuhI


800 vues0 commentaire
 
  • Facebook

©2020 par Kinfo. Créé avec Wix.com