top of page

L’impact de l’activité physique sur la tension artérielle


La tension artérielle représente la pression du sang sur les parois des artères. Concrètement, la lecture de votre tension artérielle repose sur deux mesures : la mesure systolique et la mesure diastolique. Par exemple, 120/80 mmHg. La mesure systolique (120), représente la force exercée par le sang sur les parois des artères lorsque le cœur se contracte. La mesure diastolique(80), représente la force exercée par le sang sur les parois des artères lorsque le cœur se relaxe et se remplit de sang

Une tension artérielle est dite normale lorsque la valeur moyenne systolique est inférieure à 120 mmHg et lorsque la valeur moyenne diastolique est inférieure à 80 mmHg.

On parle généralement d'hypertension lorsque la valeur moyenne systolique est supérieure à 130mmHg et/ou que la tension diastolique est supérieure à 80 mmHg.

*Il est à noter que votre tension artérielle peut varier, c'est pourquoi on parle d'une valeur moyenne.


L’hypertension artérielle

Plus votre pression artérielle systolique ou diastolique est élevée, et plus longtemps elle le reste, plus le risque de dommages à vos vaisseaux sanguins est élevé. En effet, une pression artérielle constamment élevée peut endommager vos vaisseaux sanguins et entraîner divers problèmes de santé.

Malheureusement, l'hypertension artérielle est surnommée le "tueur silencieux", car il est fréquent d'avoir une tension artérielle élevée sans ressentir aucun symptôme. Au canada, ce serait près de 29 % des adultes atteints d'hypertension qui ne seraient pas conscients de leur condition l’ignorerait! Cependant, bien qu'elle soit l’hypertension soit asymptomatique, celle-ci représente de risques importants pour la santé. En effet, une tension artérielle élevée et non contrôlée peut avoir des répercussions majeures et augmenter les risques de maladies cardiovasculaires, telles qu'une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC).


La meilleure méthode pour limiter les complications est donc de mesurer régulièrement sa tension artérielle et de la contrôler efficacement en cas d'hypertension.


Malheureusement, l'hypertension artérielle est très répandue au Canada. On estime qu'environ huit millions de personnes ont reçu un diagnostic d'hypertension artérielle dans le pays, sans compter ceux qui en sont atteints sans le savoir! Selon l'OMS, d'ici 2025, environ 1,56 milliard d'individus seront touchés par cette condition. Les facteurs de risque de l'hypertension artérielle incluent la génétique, l'excès de poids, la consommation excessive de sodium (sel), la consommation importante d'alcool, le tabagisme, la sédentarité et l'anxiété non contrôlée.


En plus des traitements pharmacologiques, l'activité physique et l'adoption de saines habitudes de vie sont souvent recommandées pour la prévention, le traitement et le contrôle de l'hypertension artérielle.


L’impact de l’activité physique

Plusieurs études scientifiques ont démontré que l'exercice physique, en particulier une combinaison d'exercices cardiovasculaires et musculaires, peut aider à réduire la pression artérielle chez les personnes hypertendues et à maintenir une pression artérielle normale chez les individus en bonne santé. En effet, selon ces études, l'entraînement cardiovasculaire et musculaire aurait une influence positive sur la tension artérielle, mais ses effets seraient encore plus significatifs lorsqu'ils sont combinés ensemble.


Selon les études, l'exercice cardiovasculaire peut améliorer la pression artérielle de 5 à 7 mm Hg. Ces améliorations pourraient persister jusqu'à 22 heures après l'exercice ! Ainsi, la régularité dans la pratique d'une activité physique est un élément clé pour bénéficier de cet effet hypotenseur quotidiennement et améliorer le contrôle de la tension artérielle. En ce qui concerne l'entraînement musculaire, il pourrait améliorer la pression artérielle de 3 mm Hg. La combinaison d'exercices cardiovasculaires et musculaires permettrait, quant à elle, d'améliorer la pression artérielle jusqu'à 10,45 à 16,55 mmHg chez une personne souffrant d'hypertension artérielle!


Selon les études, il serait même possible de diviser vos exercices cardiovasculaires et/ou musculaires tout au long de la journée en périodes de 10 minutes, tout en ayant un impact positif sur votre tension artérielle ! En effet, plusieurs résultats significatifs ont démontré qu'une réduction de la durée consacrée aux comportements sédentaires, avec l'aide de pauses actives de différentes intensités ainsi qu'une augmentation de la quantité de pas quotidiens, peut améliorer la pression artérielle. Ces résultats indiquent que les individus qui accordent 4 heures ou plus de temps devant la télévision par jour ont une pression artérielle systolique de 3,4 à 7,4 mm Hg et une pression artérielle diastolique de 1,0 à 2,4 mm Hg plus élevée que ceux qui regardent moins de 2 heures par jour. De plus, les personnes qui marchent moins de 5000 pas par jour présentent une pression artérielle systolique plus élevée de 1,6 à 5,5 mm Hg et une pression artérielle diastolique jusqu'à 2,0 mm Hg plus élevée par rapport à celles qui atteignent plus de 10 000 pas par jour. Ainsi, il est encourageant de constater que l'interruption du temps passé assis avec des pauses actives de courte durée peut avoir des effets positifs sur la tension artérielle.


Selon les recherches, une réduction de la pression systolique de 2 mmHg peut réduire la mortalité par AVC de 6% et la mortalité attribuable à la maladie coronarienne de 4%. Ces chiffres augmentent à 14% et 9% respectivement pour une baisse de 5 mmHg. Ainsi, l'activité physique, en plus d'avoir de nombreux effets positifs sur la santé globale de l'individu, est une mesure essentielle pour la prise en charge de l'hypertension artérielle, tant dans la prévention que dans l'intervention.



Mise en garde

Malgré les bienfaits de l'activité physique pour le contrôle de la tension artérielle, il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de commencer tout programme d'exercice physique, surtout en cas de problèmes de santé préexistants. Ce dernier pourra vous guider de manière sécuritaire dans l'intégration de l'activité physique dans votre quotidien.


Alexanne Bolduc, B.Sc., Kinésiologue

Suivez-moi sur Facebook : Kinfo


Sources:

45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page