• Alexanne Bolduc

SAINES HABITUDES DE VIE ET SYSTÈME IMMUNITAIRE

Dernière mise à jour : janv. 23

En cette période de pandémie COVID-19, on peut se demander s’il y a une façon pour nous de « booster» notre système immunitaire? Est-ce que nos habitudes de vie (gestion du stress, alimentation, activité physique et sommeil) peuvent avoir une influence sur notre capacité à faire face aux infections? Dans les faits réels, nous ne pouvons pas dire que par un mode de vie sain et actif on se PROTÈGE contre toutes infections et/ou virus. Par contre, de saines habitudes de vie ont tout de même un effet sur notre système immunitaire nous permettant de le soutenir. D’ailleurs, plusieurs études ont pu démontrer que des facteurs tels que la génétique, le manque de nutriments, l’augmentation soutenue de stress, le manque d’exercice et la fatigue peuvent réduire l’efficacité du système immunitaire.

Alimentation:

Le corps fonctionne à partir de l’énergie et des nutriments qu’on lui offre. Plus on lui fournit de la variété et de la diversité, plus notre corps peut fonctionner à son plein potentiel. Lorsque nous adoptons une nutrition inadéquate : une malnutrition majeure, avec des carences en calories, en vitamines et minéraux ainsi qu’en protéines, cela a un effet important concernant le travail immunitaire de notre corps. Pour cette raison, il est important de maintenir une alimentation équilibrée en tout temps, mais particulièrement durant les saisons propices aux virus. Pour garder un système immunitaire en bonne santé, il est conseillé de boire beaucoup d’eau, de manger beaucoup de fruits, de légumes et d’aliments riches en fibres et faibles en gras.

Activité physique:

Un mode de vie actif et peu sédentaire est associé à un risque plus faible de contracter des maladies infectieuses. Ainsi, pour favoriser la santé, les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient faire chaque semaine au moins 150 minutes d’activité physique aérobie d’intensité modérée à élevée par séances d’au moins 10 minutes. À cette pratique, il est également recommandé d’intégrer des activités pour renforcer les muscles au moins deux jours par semaine. En plus d’améliorer les capacités cardiovasculaires et musculaires, plusieurs études démontrent que cette pratique régulière d’activité physique aide à diminuer le stress et améliore la qualité de notre sommeil, deux acteurs très importants lorsqu’on veut maximiser le travail de notre système immunitaire. Finalement, certaines études ont également mentionné que, bien qu’un exercice modéré développe la réponse immunitaire, l'exercice intense et le surentraînement ont, quant à eux, un impact défavorable sur les fonctions immunitaires. Il faut donc savoir bien intégrer et bien doser l’activité physique pour s’assurer d’en retirer des bénéfices.

Gestion du stress:

Des études ont démontré que le stress émotif a un effet néfaste sur le système immunitaire. Il peut, entre autres, provoquer des réactions biochimiques pouvant jouer sur le fonctionnement des globules blancs, et donc sur la défense naturelle du corps humain. Pour éviter l’affaiblissement de votre système immunitaire, il est conseillé de prendre action pour être en mesure de gérer notre stress. Le yoga, la méditation, la respiration, l’organisation, une meilleure hygiène de vie et l’activité physique sont des bons moyens pour nous aider à gérer notre stress. D’ailleurs, plusieurs études ont démontré que l’activité physique est un joueur très important dans la gestion du stress. En effet, l’activité physique agirait sur la production de certaines hormones comme la sérotonine, l’endorphine ainsi que la dopamine, toutes des hormones qui nous aident à nous procurer un état de bien-être.

Sommeil:

La qualité du sommeil est primordiale pour la saine gestion du stress par le corps et pour son immunité. Les études sont nombreuses à le mentionner: un sommeil perturbé affecte la qualité du système immunitaire. Lorsque vous dormez, votre système immunitaire libère des protéines (cytokines). Le corps a besoin d’une plus grande quantité de certaines cytokines lors d’une infection, d’une inflammation ou de stress. Un déficit de sommeil peut faire diminuer la production de ces cytokines protectrices. Voici quelques trucs pour augmenter la qualité de notre sommeil : assurez-vous d’avoir dépensé suffisamment d’énergie dans votre journée, troquez vos écrans pour un livre ou une autre activité sans technologie au moins une heure avant d’aller vous coucher, établissez un horaire fixe et dormez dans le noir autant que possible.

En conclusion, de saines habitudes de vies ne vont pas «booster» votre système immunitaire, mais vont certainement contribuer à l’amélioration générale de votre santé et aider votre système immunitaire à fonctionner à pleine capacité. De mauvaises habitudes de vie quant à elles peuvent avoir d’importantes conséquences sur votre état de santé générale.

-Alexanne Bolduc, B.Sc., Kinésiologue

Suivez-moi sur Facebook : Kinfo

68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout